Le Pérou, le berceau de la pomme de terre

Vous connaissez l’expression qui dit qu’en Haute-Marne, il y a plus de vaches que d’habitants ? Au Pérou, on dit qu’il y a autant de jours dans une année que de sortes de pommes de terre. Mais en réalité, il y en a beaucoup plus ! Aujourd’hui, on y cultive sept espèces et plus de 3000 variétés de toutes les couleurs et toutes les formes. En passant, dans le reste du monde, on ne cultive qu’une seule espèce. Décidément, si la France est le pays du fromage, le Pérou est le pays de la pomme de terre.

Son origine se trouve à la frontière entre la Bolivie et le Pérou où elle poussait à l’état sauvage… il y a déjà 8000 ans ! C’est environ 2000 ans avant J.-C. qu’elle a commencé à être domestiquée et entre le 5e et le 10e siècle elle est devenue le gagne-pain (avec le maïs) des peuples andins. Pourquoi ? Parce qu’elle se développe, contrairement à d’autres aliments, à partir du niveau de la mer jusqu’à 4500 mètres d‘altitude.

Comme par exemple le « chuño », une pomme de terre déshydratée par l’alternance de soleil et de gel, qui pousse dans la région du lac Titicaca. Elle est dure comme une pierre et doit reposer dans l’eau une nuit avant d’être cuisinée. Elle peut être conservée pendant plusieurs années.

La pommes de terre a traversé l’Atlantique pour la première fois dans les années 1500 grâce aux conquistadors espagnols. Elles était d’abord utilisée comme alimentation pour les animaux et c’est seulement au 18e siècle qu’elle est devenue une culture d’ampleur en France.

Et aujourd‘hui, c’est au tour de Mars ! Vous lisez bien, le Pérou cherche, avec la NASA, à faire pousser le tubercule (une tige souterraine) de pomme de terre sur la planète rouge. Pour l’expérimentation, ils utilisent la terre du désert de la Pampa de la Joya situé dans la région d’Arequipa où le sol est similaire au sol martien !

Enfin, citons quelques plats emblématiques de la cuisine péruvienne à base de pommes de terre :

  • Causa limeña : entrée froide à base de pommes de terre, d‘avocat, de maïs, de piment, de fromage frais et d‘oeufs cuits.
  • Papa a la huancaina : entrée à base de pommes de terre, chaudes ou froides, recouvertes d’une sauce au fromage et au piment jaune local épicée.
  • Papa rellena : pâte de pomme de terre cuite, farcie de viande de bœuf, d‘oignons, d‘olives et d‘œufs durs, et frite.

Venez goûter tout ces plats y compris les six autres espèces de la pomme de terre que vous n’allez trouver qu’au Pérou !

2018-06-12T12:14:04+00:00 25, Mai 2018|