INFOS PRATIQUES

Votre voyage au Pérou

Informations pratiques 2017-01-24T14:33:38+00:00

Vaccins

La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite est conseillée. Autres vaccinations conseillées (selon conditions d’hygiène et durée du séjour) : fièvre typhoïde, hépatites virales A et B. En fonction de votre circuit et des lieux visités au Pérou, nous vous conseillons de consulter votre médecin traitant ou mieux encore une clinique voyage spécialisée.

Pour l’Amazonie, le vaccin contre la fièvre jaune est vivement recommandé. Un traitement préventif antipaludéen est également conseillé, notamment si vous vous rendez dans la région d’Iquitos.

Le climat

Au Pérou, zone intertropicale, la notion de saison perd quelque peu de son sens. Il existe deux périodes principales : L’une sèche, l’autre humide.

L’importance de chaque période est variable selon les 3 zones géographiques qui découpent le pays.

Sur la côte, les précipitations sont pratiquement inexistantes et le climat est sec. A Lima, une couche de brouillard, la célèbre garua, enveloppe la ville d’avril à novembre et est particulièrement importante en août où les températures sont comprises entre 13 et 17 degrés. Les autres mois, les températures oscillent, dans la capitale, entre 20 et 26 degrés.

Dans les Andes (la Sierra), le contraste entre les mois humides et la période sèche est plus marqué. D’avril à octobre, le climat est sec. Les précipitations sont plus importantes les autres mois de l’année, particulièrement en décembre et janvier. Le contraste des températures est également marqué et varie beaucoup entre la journée et la nuit pendant la saison sèche (environ 20 degrés le jour, près de 0 degré la nuit).

Enfin, dans la partie amazonienne, les pluies sont abondantes de janvier à mars et plus rares les autres mois. Les températures sont plus élevées que dans les 2 autres régions géographiques et elles dépassent souvent les 30 degrés la journée et se situent entre 20 et 26 degrés la nuit.

Passeport et visa

Les ressortissants de l’Union Européenne n’ont pas besoin de visa pour entrer au Pérou, un passeport valide est suffisant. L’autorisation de présence sur le territoire péruvien, délivrée par les autorités lors de l’arrivée, est de 30 à 183 jours.

AMBASSADE DE FRANCE AU PÉROU
Avenida Arequipa 3415 – San Isidro – Lima 27
Tél. : (+51) 215 84 00 / Fax : 215 84 41

– ACCUEIL DU PUBLIC
Du lundi au vendredi de 8h30 à 12H30
Prise de rendez-vous pour les demandes de passeport uniquement

– RENSEIGNEMENTS TÉLÉPHONIQUES
Du lundi au vendredi de 14H30 à 17H00
Tél : 215 84 25 / 215 84 00

Site internet: http://www.ambafrance-pe.org/

CONSULAT DU PÉROU EN FRANCE
25, rue de l’Arcade (métro Georges V)
75008 Paris
Tel: 01-42-65-25-10
Ouverture du lundi au vendredi de 9h a 15h

Plutôt que de vous conter l’Histoire du Pérou de façon classique et qui vous rappellerait les longues leçons du collège, nous avons choisi de partager quelques légendes sur le pays.

Légende n°1
Connaissez-vous l’origine de l’empire Inca ? Il y a fort longtemps, les Hommes vivaient de façon chaotique. Ainsi, Inti, le Dieu Soleil décida d’envoyer sur Terre ses enfants Ayar Manco et Mama Occlo. Selon la légende, ils seraient sortis du célèbre Lac Titicaca et auraient eu pour mission de fonder une capitale. Inti les dota donc d’un bâton d’or et leur ordonna d’entamer un périple jusqu’à ce que le bâton d’or s’enfonce dans la terre sans effort.

Ainsi, Ayar Manco et Mama Occlo se mirent en route vers le Nord. Les jours passèrent sans que jamais le bâton ne puisse trouver un sol adapté.

Enfin un matin, en arrivant dans une vallée entourée de montagnes, le bâton d’or s’enfonça facilement dans la terre. Il fallait donc construire ici Cusco, « le nombril du monde » qui serait la capitale de l’Empire et à l’endroit précis où le bâton s’enfonça, fut édifié le Qorikancha (temple du soleil).

Mama Occlo aurait par la suite enseigné aux femmes à tisser la laine des lamas afin de confectionner des vêtements.

Ayar Manco serait ainsi devenu Manco Capac, 1er Inca, régnant sur le nouvel empire en compagnie de Mama Occlo.

Légende n°2
Comment est apparu le Lac Titicaca ? On raconte qu’il y a fort longtemps, les hommes vivaient heureux dans la vallée. Les Terres du Titicaca étaient réputées pour être très fertiles. Les esprits de la montagne, appelés « Apus » protégeaient les hommes et la Vallée. Cependant, une chose était interdite aux hommes : grimper jusqu’au sommet des montagnes où se trouvait le feu sacré.

Hélas, le Diable ne pouvant supporter plus longtemps leur bonheur poussa un peu plus chaque jour les hommes à s’aventurer vers le feu sacré et finit malheureusement par les convaincre. Malheureusement, les esprits de la montagne les surprirent et se mirent très en colère. Ils envoyèrent des pumas qui dévorèrent toute la population, sauf un couple. Devant ce massacre, Inti pleura durant 40 jours et 40 nuit et c’est ainsi qu’apparut le Lac Titicaca.

Prêt à vivre votre légende ?

Le Pérou, riche d’une culture très marquée possède par la même occasion de nombreuses différences avec la culture occidentale.

Parfois, le choc culturel peut nous surprendre ou encore nous faire sourire. Aussi, nous avons décidé de partager ces petits détails intéressants, insolites ou surprenants qui vous permettront de perdre vos références et d’expérimenter ainsi la célèbre citation de Lamartine : « Il n’y a d’homme plus complet que celui qui a beaucoup voyagé, qui a changé vingt fois la forme de sa pensée et de sa vie.”

  • Vous aimez les jolis petits cochons d’Inde… Au Pérou aussi, de préférence farçi au four. Nous les appelons d’ailleurs les cuy en quechua et il s’agit d’un plat de fête !
  • Le castillan n’est pas la seule langue officielle parlée au Pérou. En effet, le Quechua et l’Aymara, langues traditionnelles datant d’avant la colonisation espagnole font partie intégrante de la culture péruvienne.
  • La ville de Cusco a été construite suivant la forme d’un puma.
  • Le Coca-cola n’est pas la marque de soda la plus consommée au Pérou. En effet, il s’agit de l’Inca Kola, boisson jaune fluo au goût de chewing-gum.
  • Les péruviens, comme tout bon sud-américain, raffolent des Telenovelas
  • Ne vous surprenez pas : en Amérique du Sud, le papier toilette ne se jette pas dans la cuvette mais dans une petite poubelle prévue à cet effet.
  • L’utilisation du klaxon fait partie intégrante de la conduite locale, que ce soit pour avertir de son passage (y compris les chiens errants qui ont compris la règle…) ou pour vous inciter à utiliser ses services dans le cas de taxi (qui se hèlent en levant la main… Ne cherchez pas la station de taxi, ni d’ailleurs le taximètre dans le véhicule… La course se négocie au préalable).
  • Les « tiendas » locales et/ou les marchands ambulants vous dépanneront quelle que soit votre recherche (alimentaire, paramédicale, hygiènique…)
  • Messieurs, l’uniforme saillant des policières pourraient vous donner envie de commettre des délits… Mesdames, êtes-vous prêtes à expérimenter la croyance locale consistant à porter des sous-vêtements jaunes dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier pour vous porter chance durant toute l’année ?

Quoi de mieux que de profiter de votre temps libre pour flâner dans les endroits les plus typiques ou pour expérimenter les spécialités et les coutumes afin de vous imprégner de la vie locale !

C’est pourquoi nous vous proposons quelques activités, non exhaustives dans les 3 principales régions du sud du pays, et qu’il nous fera plaisir d’augmenter selon vos expériences (même si nous vivons au Pérou depuis de nombreuses années, nous n’en avons pas encore fait le tour…)

Lima

Dégustez un Pisco Sour à l’hôtel Gran Hotel Bolivar qui a notamment hébergé le Général De Gaulle dans les années 60.
La capitale péruvienne est l’endroit idéal pour savourer le ceviche, plat national incontournable
Flânez dans le quartier colonial et artistique de Barranco (n’oubliez pas la photo sur le pont des soupirs !) ou encore à Larco Mar, centre commercial moderne au-dessus du Pacifique
Baladez-vous en soirée dans le «parc magique » à proximité du centre-ville pour profiter des jeux de lumières et d’eaux

Arequipa

Ne manquez pas de rendre visite à la célèbre momie Juanita au Musée des Merveilles Andines, l’une des momies les mieux conservées au monde
Testez le chupe de camaron dans une picanteria locale
Profitez de la douceur du climat et de la quiétude sur la place des Armes, lieu de tous les rendez-vous

Cusco

Ne manquez pas le marché local de San Pedro, haut en couleurs et en odeurs…
Le Pérou est un important producteur de cacao ; il a désormais son Musée du chocolat pour ses amateurs (entrée libre) avec la possibilité de fabriquer son propre chocolat !
Le quartier de San Blas, ancien quartier de la noblesse Inca, est désormais le rendez-vous des artistes et de la bohême où vous pourrez vous perdre dans ses petites ruelles traditionnelles
N’oubliez pas d’aller voir la pierre aux 12 angles dans la rue Hatun Rumiyoc (la pierre principale en quechua, la langue officielle et traditionnelle des Andes)
Essayez le « pollo a la brasa » (poulet rôti à la braise) dans une des nombreuses « polleria » locale, accompagné de son Inka Cola, la boisson nationale

La diversité climatique au Pérou

L’une des plus grandes richesses du Pérou, c’est sa diversité climatique. Tout ceci est dû à divers facteurs géographiques mais aussi et surtout à la présence de la Cordillère des Andes. En un séjour, vous pourrez ainsi passer par Nazca, l’une des villes les plus sèches du monde, puis vous rendre en Amazonie où l’humidité vous surprendra.

La diversité climatique du Pérou permet aussi la croissance de fruits méconnus en Europe : Granadilla, Maracuya, Lucuma ou encore Chilimoya sont tant de fruits que vous aurez l’occasion de découvrir durant votre au séjour au Pérou.

Décalage horaire

-7h en été / -6h en hiver

Monnaie

Depuis le 1er juillet 1991, la monnaie péruvienne est le nuevo sol.

De nombreux commerces acceptent le règlement en dollar américain et vous pourrez changer la monnaie américaine dans toutes les villes péruviennes sans aucun problème (de préférence dans les bureaux de change officiel, évitez les vendeurs dans la rue).

Vous trouverez également sans difficulté des distributeurs de billets de banque qui acceptent les cartes bancaires internationales (Visa…).

Pour connaître précisément le taux de change, vous pouvez utiliser le convertisseur de monnaie.